Bernard Tapie

C’est une bien triste nouvelle. L’homme politique et hommes d’affaires Bernard Tapie subit les terribles effets secondaires de son traitement contre le cancer. L’homme très malade se dit dans un « état végétatif » et se confie aux médias sur sa lutte contre cette terrible maladie. Voici son témoignage bouleversant sur le combat acharné qu’il mène en Belgique.

Aimé ou détesté, Bernard Tapie subit un sort cruel, celui d’être atteint par un grave cancer. Depuis plus de 2 ans, celui-ci a attaqué son estomac et son œsophage pendant qu’il est soigné en Belgique. Relayé par nos confrères du site Gala, ses confessions sur son combat contre la maladie sont bouleversantes.

Bernard Tapie est affaibli par son traitement

Souffrant d’un double cancer de l’estomac et de l’oesophage, Bernard Tapie réside désormais en Belgique pour ses soins. En se confiant à nos confrères du Soir, l’homme médiatique parle de son quotidien mais également de son traitement dont il subit les effets secondaires sévères. Malgré sa difficulté à parler, il raconte son combat avec cette terrible maladie qui est traitée à l’hôpital UZ Leuven où il suit un traitement expérimental. Son principe : un protocole de soins fondé sur l’immunothérapie qui vise à stimuler les défenses immunitaires des patients. Cela concerne les malades atteints de maladies dégénératives, de cancers hématologiques et ou auto-immunes. Un soin novateur dont il est l’un des premiers à bénéficier.

amomama

 « Sans mon médecin, je ne serais plus ici à vous parler »

C’est seulement au titre belge Le Soir que l’homme a accepté de se confier. A 77 ans, il n’était que très peu présent dans les colonnes des journaux. Pour le président de l’Olympique de Marseille (OM), sa survie ne serait pas possible sans Eric Van Cutsem. « Sans mon médecin, je ne serais plus ici à vous parler » soutient-il.  Avant d’ajouter : « Il n’est pas magicien mais il est dépositaire d’un traitement qu’il a su trouver et qui est formidable. Je suis certain que la phase 2 va se terminer par un succès ». Si Bernard Tapie est extrêmement affaibli aujourd’hui, il n’est pas découragé quant à sa possible guérison. Et son médecin partage également le même espoir en expliquant que grâce à son nouveau protocole de traitement, « il a meilleure mine que par le passé ». Un progrès encourageant pour l’homme qui souffre de toutes ces séquelles douloureuses.

amomama

Bernard Tapie a du mal à supporter les effets secondaires

Pour autant, l’homme peine à supporter les effets secondaires de ce protocole qui dure depuis près de six mois. Il explique que ce dernier peut impacter le cœur et l’assistance respiratoire. Des conséquences qui peuvent « mettre en péril la vie du patient ».  « Avec ce traitement, je me sens donc en ce moment beaucoup plus mal » déclare la star. Il explique que ce traitement induit des effets secondaires plus violents que ceux inhérents au cancer. Alors que Bernard Tapie montre beaucoup de résilience à nos confrères belges, il se dit être « dans un état végétatif ». L’homme très malade explique être incapable de mener une activité qui soit à la hauteur de ce qu’il sait faire. Des symptômes invalidants qui le paralysent dans sa vie quotidienne.

amomama

« Je ne peux pas totalement guérir »

Pour l’heure, Bernard Tapie souffre et envisage même de changer de traitement. Heureusement, la taille des tumeurs a diminué, signe de l’efficacité du protocole. Mais l’homme atteint de deux cancers sait pertinemment qu’il doit vivre avec un cancer dont il ne peut pas totalement guérir.  Son médecin en est certain et l’explique aux médias : « Il peut connaître des rémissions partielles, même une rémission totale momentanée, mais il repartira à un moment ou à un autre. » Un diagnostic auquel la star des écrans français a dû se faire. 

amomama

Un homme résilient

Malgré les effets secondaires liés au protocole auquel il est soumis, Bernard Tapie est reconnaissant. « J’ai eu la même épouse pendant 44 ans, des amis fidèles, des activités dans tous les domaines de la vie. » Même s’il supporte de moins en moins son état végétatif, Bernard Tapie s’oblige à une routine de vie qui l’aide à surmonter sa maladie. Il s’oblige donc à faire du sport comme de la marche ou du vélo. « Je fais tout ce qui est susceptible de demander un effort physique ». Et ce travail de tous les jours est encouragé par le soutien de Dominique, son épouse et de ses enfants, sur lesquels il peut compter tous jours lors de cette épreuve très difficile. Un support indéfectible qui aide à surmonter la maladie qu’est le cancer.