Prendre soin de son corps, voilà l’une des préoccupations essentielles chez la femme. Pour être mis en valeur, les femmes accordent une attention toute particulière à leur corps, que ce soit le visage, les cheveux ou la peau, mais qu’en est-donc du soin des parties intimes ?

C’est un sujet que beaucoup éviteront peut être d’aborder, mais les parties intimes méritent aussi des soins particuliers. Elles dégagent parfois des odeurs très désagréables, qui poussent certaines femmes à employer des moyens forts pour s’en débarrasser. Retrouvez les explications dans cet article.

L’hygiène des parties intimes :

Les odeurs provenant des parties intimes peuvent parfois source  de gêne chez plusieurs femmes. Pourtant, ces odeurs ne doivent avoir rien de gênant, puis qu’elles peuvent être provoquées par une pathologie gynécologique, due à une perturbation de la flore vaginale.

De nombreux facteurs peuvent être à la base de cette perturbation vaginale comme la prise d’antibiotiques ou encore la réduction d’œstrogène avec la ménopause. En outre, l’usage de certains produits agressifs lors des soins des parties intimes peuvent aussi y contribuer.

La mauvaise odeur vaginale peut aussi être liée à la prise d’antibiotiques, à la diminution du taux d’œstrogène pendant la ménopause, au recours à des produits intimes agressifs, autant de facteurs favorisant le déséquilibre vaginal et l’apparition de mycoses suivie de mauvaises odeurs.

Voici une astuce infaillible pour éliminer toutes les mauvaises odeurs émanant de vos parties intimes :

Mangez beaucoup de yaourt :

Étant donné que la flore vaginale est constituée de bactéries utiles pour la santé de cette partie intime, il serait judicieux de stimuler leur action purificatrice, comme celles des lactobacilles, contre les germes pathogènes et les levures de type Candida albicans.

Pour cela, l’option des probiotiques demeure la plus appropriée pour cette mission, notamment, dans le cas du yaourt, dont la mission première est de rétablir la flore intestinale, mais avec un effet supplémentaire sur la flore vaginale.

Selon Jean-Marc Bohbot, un infectiologue, manger du yaourt serait très efficace pour traiter et prévenir les mycoses vaginales.

Par ailleurs, sachez que certains aliments doivent être impérativement éviter dans le cas d’odeurs émanant de mycoses ou d’autres sources de troubles au niveau de la région vaginale, à savoir la suppression de l’ail, l’oignon, le café et l’alcool, sans oublier les aliments riches en substances chimiques et en colorants artificiels.