Dans son dernier avis, le Conseil scientifique recommande aux “20 premières villes de France” de se préparer à une seconde vague du Covid-19. Quelles sont les métropoles concernées ? Que doivent-elles faire ? Explications.

Seconde vague : les 20 villes concernées par un plan de reconfinement

 

Pour protéger la population d’une seconde vague de coronavirus à l’automne, le Conseil scientifique prépare un plan de reconfinement local pour les 20 plus grandes villes de France.

Depuis quelques semaines, les autorités sanitaires ont constaté une recrudescence des cas de Covid-19 sur le territoire français. Pour ralentir la propagation du virus, plusieurs villes ont commencé à rendre obligatoire le port du masque à l’extérieur, notamment dans les rues commerçantes à forte affluence, sur les marchés ouverts ou encore les brocantes.

Mis en place mi-mars, le Conseil scientifique a pour fonction de conseiller le gouvernement dans la gestion de la crise sanitaire. Face à l’éventualité d’une seconde vague en septembre ou en octobre, l’instance a publié deux nouveaux avis. Dans celui datant du 27 juillet, elle a dévoilé un plan d’attaque pour les 20 plus grandes villes de France en cas de retour du virus à l’automne.

Covid-19 : le Conseil scientifique anticipe la deuxième vague

Selon les experts scientifiques, le risque d’un reconfinement local est grand pour les “zones à fortes densités de population”, car le virus s’y propage plus facilement. “Il est impératif de mobiliser et solliciter les autorités locales des 20 premières villes de France afin qu’elles conçoivent et opérationnalisent des plans locaux d’intervention en cas de menace sanitaire comme dans le cas de l’épidémie COVID-19 à l’instar de ce qui est fait au Royaume – Uni et en Allemagne”, a indiqué le Conseil scientifique.

Les villes qui seraient concernées par ce nouveau plan de confinement sont :

  • Paris
  • Marseille
  • Lyon
  • Toulouse
  • Nice
  • Nantes
  • Montpellier
  • Strasbourg
  • Bordeaux
  • Lille
  • Rennes
  • Reims
  • Saint-Étienne
  • Le Havre
  • Toulon
  • Grenoble
  • Dijon
  • Angers
  • Nîmes
  • Villeurbanne

Dans son texte, l’institution a également rappelé l’importance de maintenir les mesures de distanciation physique et de réaliser les tests de dépistage en cas de symptômes du Covid-19. “La réponse à cette probable deuxième vague devra être différente de la réponse à la première vague, car nous disposons d’outils pour y répondre. Elle devra s’appuyer sur un choix politique et sociétal et pas seulement sanitaire”, a prévenu le Conseil scientifique.