En visite au CHU de Montpellier ce mardi 11 août 2020, Jean Castex a annoncé les nouvelles mesures prises lors du Conseil de Défense pour lutter contre la prolifération inquiétante de l’épidémie. Retour sur les propos alarmants du Premier Ministre.

Jean Castex prend des mesures fortes pour maintenir l’épidémie

Depuis quelques semaines, l’épidémie reprend du poil de la bête sur le territoire. En effet, une moyenne de 2000 nouveaux cas sont recensés chaque jour contre 1000 il y a trois semaines. Le quota de contaminations a donc doublé. Avec le déconfinement, l’arrivée des beaux jours et la reprise progressive des activités, cette hausse était attendue. Or, le gouvernement veut éviter qu’une deuxième vague inonde la France et tue encore des milliers de personnes. 

« Je le dis avec une forme de gravité : si nous ne réagissons pas collectivement, nous nous exposons à un risque élevé de reprise épidémique qui sera difficile à contrôler » affirme le Premier Ministre.

Les nouvelles réglementations mises en place

Lors d’une visite au CHU de Montpellier, Jean Castex a annoncé les nouvelles mesures prises pour ralentir les contaminations. Dans un premier temps, il souhaite généraliser le port du masque dans les lieux publics ouverts et se rapporte donc aux préfets pour étendre cette obligation. Pour lui, il faut « aller au-delà » de ce qui a déjà été décrété dans 330 communes à l’image de Paris. De plus, il étend l’interdiction des événements de plus de 5000 personnes avec une « possibilité d’y déroger avec la vérification du strict respect des consignes sanitaires » .

À côté, il compte dépister fermement les régions touristiques : « avec 600 000 tests réalisés par semaine, les performances de notre pays en la matière sont plus que satisfaisantes. Mais nous devons encore améliorer l’accès aux tests » rappelle-t-il. Enfin, il souhaite mieux contrôler les réglementations mises en place : « rien ne sert de prendre des mesures si elles ne sont pas respectées. Nous allons donc intensifier les mesures de contrôles » et donc les amendes.

La rentrée s’annonce tendue et sous contrôle. Une note positive :  Jean Castex souhaite « éviter par-dessus tout un retour en arrière, un reconfinement important, c’est indispensable et c’est à notre portée » . Des efforts sont donc à prévoir pour conserver notre liberté d’aller et venir.