Avec les températures qui grimpent, de nombreux Français sont tentés de se rafraîchir grâce au ventilateur. La Professeur Karine Lacombe explique pourquoi c’est une très mauvaise idée en cette période de Coronavirus.

Coronavirus et ventilateur ne font pas bon ménage

Coronavirus et fortes chaleurs

Comment survivre à la chaleur de l’été en pleine épidémie de Coronavirus ? C’est la question à laquelle la Professeur Karine Lacombe, Chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Saint-Antoine à Paris, a dû répondre sur RTL jeudi 23 juillet. Elle complète les conclusions du dernier rapport Santé Publique France. Ce dernier indique la bonne démarche à suivre pour faire face à la hausse de température de cette semaine.

Ventilateurs et climatiseurs sont très populaires ces derniers jours, mais quels sont les risques par rapport au Covid-19 ? La Professeur explique que « le ventilateur est complètement contre-indiqué dans les pièces où il y a plusieurs personnes ». Un détail que de nombreux acheteurs n’avaient pas pensé…

Limiter la propagation du Coronavirus

En effet, « Le ventilateur va projeter le virus vers les autres personnes. En revanche on a bien montré que la climatisation en elle-même n’était pas du tout un vecteur du coronavirus. Placer les personnes vulnérables dans des zones qui sont climatisées n’augmente pas le risque de transmission du coronavirus et diminue le risque lié à la canicule ». Une bonne nouvelle donc : veillez à privilégier si vous le pouvez, une climatisation pour vous rafraîchir !

La spécialiste rappelle également que l’aération des pièces est essentielle : « C’est très important dans les endroits où il y a du virus qui circule. Donc il faudrait malgré tout continuer à ouvrir les fenêtres dans des endroits où il peut y avoir des personnes porteuses du virus ».