minceur

Il est parfois difficile de perdre du poids même avec tous les efforts fournis. Plusieurs facteurs entrent en jeu et vous empêchent d’éliminer vos quelques kilos de trop. Car en effet, ce sont des habitudes bien plus présentes dans notre quotidien qui nous freinent dans notre objectif minceur. Dans certains cas, ce sont certaines caractéristiques de notre organisme même qui prennent le dessus sur notre perte de poids comme l’explique le Dr Mc Graw, auteur du livre 20/20 diet

Perdre du poids n’est pas toujours facile même en s’adonnant à différentes activités physiques. Beaucoup de personnes n’y arrivent pas, et stagnent pour plusieurs raisons.

Vous ne dormez pas assez

us ne le pensiez peut-être pas, mais bien dormir permettrait de favoriser votre perte de poids ; ainsi, dormir vous aide à réduire votre appétit. Les scientifiques ont démontré que dormir entre 7 et 9 heures serait bénéfique et diminuerait votre sensation de faim durant la journée. En plus, vous vous sentirez davantage productif physiquement et rationaliserez vos rapports avec votre alimentation. De plus, un manque de sommeil aurait un impact sur la sécrétion des hormones de signalisation : la « ghréline » entraine une augmentation de l’appétit, alors que  la « leptine » qui indique le rassasiement, diminue avec un sommeil perturbé.

Vous vous acharnez sur les régimes

Beaucoup de régimes reposent sur la diminution drastique des calories. Cependant, une étude publiée par le Perspectives on Psychological Science, réduire son apport calorique aurait une influence à court terme sur votre perte de poids. Il est important de comprendre son corps, savoir quels sont les apports caloriques et nutritionnels à lui apporter et trouver son propre équilibre afin d’éviter l’effet yo-yo.

Vous suivez un traitement médical spécifique

Il existe un bon nombre de médicaments qui conduiraient à une certaine prise de poids. Ils peuvent augmenter votre appétit, et donc altérer vos objectifs minceurs.

Votre quotidien est stressant

Les personnes réagissent différemment au stress. Certaines verront leur appétit diminuer et d’autres, au contraire seront prises par des pulsions alimentaires intenses. Sous l’effet de l’angoisse, votre organisme aura tendance à réclamer la nourriture sucrée et/ou grasse afin de se sentir mieux. Cela s’explique par la sécrétion du cerveau de « l’hormone du bonheur » dite la sérotonine , et qui a différentes missions, dont la lutte contre la dépression. De plus, selon une étude, le stress chronique serait à l’origine des fringales causant de ce fait une prise de poids. L’idéal serait donc de trouver des moyens pour évacuer son stress, et apporter à son corps une stabilité émotionnelle qui lui permettra d’optimiser la perte de poids.

Vous commencez à prendre de l’âge

En France, une femme entre 20 et 50 ans prend environ 7,5 kg. Avec l’âge, la masse musculaire est relativement réduite poussant ainsi votre corps à brûler moins de calories qu’avant. Soit environ 10% de la masse musculaire est perdue une fois les 45 ans franchis. Et plus vous prenez de l’âge, plus votre métabolisme est ralenti. Ce qui explique donc la facilité à gagner du poids compte tenu du besoin réduit en calories qui caractérise votre organisme.

Vous ne vous hydratez pas suffisamment

En plus d’être essentielle au fonctionnement de votre organisme, l’eau est un excellent coupe-faim. Elle diminue considérablement les grignotages et l’envie de manger excessivement.  En effet, dans une étude publiée dans le journal Frontiers in Nutrition, il a été développé qu’une bonne hydration pourrait être associée à une perte de poids. Ainsi, boire de l’eau avant chaque repas aurait un effet positif sur la perte de poids, et diminuerait les graisses cumulées dans votre corps. Il aide également votre corps à se débarrasser des toxines.

Vos antécédents familiaux

On peut parler de « l’hérédité de table » qui est l’ensemble des habitudes alimentaires qui vous ont été inculquées par votre famille dans le passé, et qui continuent de vous suivre vous empêchant de perdre du poids. A côté de cela s’ajoute la prédisposition génétique à la prise de poids qui existerait bel et bien. Environ 60 gènes interviennent dans l’apparition d’obésité.

Vous souffrez d’une anomalie sous-jacente

Certaines maladies non diagnostiquées peuvent se cacher derrière la stagnation de votre perte de poids voire même créer l’effet contraire. La dépression par exemple peut causer une prise de poids car souvent cette maladie va de pair avec le gain de poids, comme le trouble de l’appétit, le manque d’énergie et de motivation pour prendre sa vie en main.

Vous avez une alimentation instable

Entre les multiples régimes proposés, et les fast-foods dans chaque coin de rue, l’équilibre est difficile à faire et le chemin dur à trouver selon chaque corps. On peut parler de l’effet yoyo qui peut survenir après un régime et de longs jours de privation et qui consiste à regagner tout le poids perdu, si ce n’est plus. Pour remédier à ce problème, il est important de savoir trouver son propre mode de vie et d’alimentation afin de maintenir un organisme en bonne santé.

Vous consommez des boissons sucrées

La consommation des sodas sucrées ou des boissons énergétiques peut être malsain pour votre organisme et favoriser le gain de poids puisque ces dernières contiennent une bonne source de calories.