Vous avez peut-être lu ces gros titres récemment :

« Nous savons si le fait d’avoir été circoncis affecte ou pas votre plaisir sexuel »

« Le sexe est aussi bon si vous avez été circoncis »
« La circoncision ne réduit pas la sensibilité de votre pénis »

Ces articles évoquent tous la même étude, réalisée par la Queen’s University, au Canada, qui a examiné les différences de sensibilité entre les pénis circoncis et non circoncis.

Mais aucun de ces titres n’est parfaitement exact.

Pour l’étude, 62 volontaires courageux, dont la moitié étaient circoncis, ont autorisé à ce que la sensibilité de leur pénis soit étudiée à quatre endroits différents : le gland, deux endroits sur la tige et le haut du prépuce, s’il était intact.

Les scientifiques ont étudié quatre types de sensibilité : le toucher agréable, la douleur, la chaleur et la brûlure.

En fait, ils ont utilisé un fil minuscule qu’ils ont serré progressivement jusqu’à ce que les sujets le sentent, puis jusqu’à ce qu’il fasse mal. Pour les tests liés à la chaleur, ils ont utilisé une tige qui chauffait progressivement, jusqu’à ce que les sujets détectent la chaleur, puis jusqu’à ce qu’elle brûle.

La grande question était : le prépuce est-il plus sensible que le reste du pénis, ce qui signifierait que le retirer rend votre pénis moins sensible qu’il le devrait ?
La réponse dépend en fait du type de sensibilité dont on parle.

Car l’étude a découvert que le prépuce est plus sensible au toucher agréable que les trois autres parties du pénis.

Pour ce qui est de la détection de la chaleur, le prépuce est plus sensible que le gland. Concernant la douleur et la sensation de brûlure, il n’y a pas de différence significative entre le prépuce et les autres parties du pénis.

Mais la question la plus importante est : qu’est-ce que ces tests ont à voir avec le plaisir sexuel ? Etre plus sensible à la brûlure ou au toucher d’un fil rend-il le sexe plus intense ?

Les scientifiques ne le savent pas encore, affirme Jennifer Bossio, une doctorante en psychologie à la Queen’s University.

Chose intéressante, les avant-bras des sujets étaient aussi sensibles au toucher agréable que leur prépuce. Ils sont même encore plus sensibles que la tête et la tige du pénis. Ceci signifie-t-il que nous avons tout faux concernant les rapports sexuels – ou que le test du toucher agréable n’est pas un bon baromètre du plaisir sexuel. Jennifer Bossio penche pour la deuxième supposition.

« Certaines recherches suggèrent que les trois autres tests – la douleur, la chaleur et la brûlure – activent les fibres nerveuses qui sont associées avec le plaisir sexuel, dit-elle. C’est assurément quelque chose que nous avons besoin de creuser davantage. »

Conclusion : les scientifiques ne sont toujours pas sûrs de savoir si la circoncision affecte le plaisir sexuel.

Cela pourrait affecter la sensibilité au cours des rapports sexuels ou pas. Cela pourrait aussi varier d’une personne à une autre. En se référant à l’étude sur laquelle elle a travaillé, Jennifer Bossio pense que, quel que soit l’effet potentiel de circoncision sur les rapports sexuels, il est « minime ».

Cette étude ne confirme pas non plus si avoir un rapport sexuel avec un prépuce est identique au fait de ne pas en avoir.
Certains hommes non circoncis affirment que le prépuce roule d’avant en arrière sur le gland pendant la masturbation et le rapport sexuel d’une façon agréable. C’est une sensation dont les hommes circoncis ne feront jamais l’expérience.

La partenaire peut sentir la différence

Le professeur d’éducation sexuelle Debby Herbenick a écrit qu’elle a connu sa première expérience avec un homme non circoncis : « Je pouvais sentir son prépuce bouger contre les parois de mon vagin. C’est une sensation nouvelle et merveilleuse… Il semble cette sensation m’a permis d’atteindre l’orgasme plus facilement pendant la pénétration vaginale ».

Un article paru en 2013 dans le Journal of Sexual Medicine suggère que le prépuce n’a pas d’influence sur la vie sexuelle, concluant que la circoncision n’handicape pas le fonctionnement sexuel, la sensation, la satisfaction ou le plaisir.

Pour le meilleur ou pour le pire, la plupart des hommes subissent la décision prise par leurs parents. Ainsi, près de 60% des nouveau-nés sont circoncis à la naissance aux États-Unis, selon les Centres de Contrôle et de Prévention des maladies. En France, le nombre de circoncis ne dépassait pas 14% en 2008.