santé

Voici 8 conseils pour renforcer vos genoux et les garder en bonne santé

Les genoux sont les articulations les plus larges du corps et sont responsables de la stabilité, du soutien et de la souplesse des jambes. Ils nous aident donc à marcher, courir, sauter, se tenir debout, s’accroupir et se retourner.

Cela signifie que vous devez prendre soin de maintenir leur état de santé afin de prévenir les problèmes graves, car des genoux faibles affectent la mobilité et entravent considérablement les activités quotidiennes.

Les genoux s’affaiblissent avec l’âge, de sorte que les personnes âgées sont plus souvent confrontées à des problèmes. Cependant, toute personne, quel que soit son âge, peut être touchée.

La faiblesse des genoux peut être due à divers facteurs, notamment les modes de vie sédentaires, le tabagisme, les douleurs au genou ou les blessures au genou, une consommation excessive de sodium, l’alcool ou une arthrose au genou, provoquée par une déchirure et une usure des parties du genou.

Les genoux faibles ou les douleurs aux genoux peuvent être traités naturellement, par le biais de changements de mode de vie et de régimes alimentaires. Voici 8 façons de renforcer les genoux et d’éviter de tels problèmes:

  1. Calcium

Comme le calcium est de la plus haute importance pour les os, sa carence conduit à un amincissement et à un affaiblissement des os, et donc à l’ostéoporose. Notre corps ne produisant pas de calcium naturellement, vous devez le fournir au moyen de suppléments et de sources alimentaires.

Le calcium peut être obtenu par l’édamame, le fromage, le lait, les amandes, les légumes à feuilles sombres, les sardines, les céréales enrichies en calcium, la mélasse à tige noire et le jus d’orange enrichi.

Si vous décidez de prendre des suppléments, veillez à choisir également ceux qui contiennent de la vitamine D, car ils facilitent l’absorption du calcium. Votre médecin vous recommandera le dosage approprié.

  1. nager

Les exercices aérobiques à faible impact sur la natation peuvent être d’une grande aide en cas de douleur au genou et d’arthrite, car il s’agit d’une forme physique globale, qui renforce les os, les muscles des articulations du genou et réduit la raideur du genou.

Vous devez nager 30 minutes par jour et les techniques de nage les plus efficaces sont les nageoires papillon, le dos et le crawl. Vous devez également éviter la brasse, car elle exerce une forte pression sur les articulations des genoux.

  1. vitamine C

La vitamine C est vitale pour la formation des principaux composants du cartilage du genou – le collagène. Elle est essentielle au bon développement des os, à la qualité de la matrice osseuse et à la synthèse du collagène.

En outre, elle réduit le risque de fractures et améliore la densité de la masse osseuse.

Vous pouvez la prendre sous forme de suppléments, tels que des gélules et des comprimés à croquer, selon les conseils de votre médecin, ou vous pouvez augmenter ses niveaux naturellement, en consommant des aliments comme le citron, les épinards, les baies, les poivrons, le brocoli, les oranges, papaye, kiwi, fraises, chou-fleur et choux de Bruxelles

  1. massage

Un massage thérapeutique est un autre moyen efficace de traiter la douleur au genou et de renforcer la région du genou. Si cela est fait régulièrement, cela améliorera la circulation et apportera plus de nutriments.

Frottez les genoux avec des mouvements fermes mais doux, en utilisant de la noix de coco tiède, de la moutarde ou de l’huile d’olive, dans le sens des aiguilles d’une montre, pendant 10 à 15 minutes. Si nécessaire, massez la zone deux fois par jour. Si vous souffrez d’une douleur chronique au genou, vous devriez consulter un massothérapeute expérimenté.

  1. Aliments anti-inflammatoires

La douleur et la faiblesse des genoux peuvent également être causées par une inflammation. Vous devez donc consommer des aliments anti-inflammatoires, notamment des épinards, du gingembre, du curcuma, des noix de Grenoble, des graines de lin, du saumon, de l’huile d’olive, des avocats, des cerises acidulées, des myrtilles et des patates douces. D’autre part, vous devriez éviter les aliments inflammatoires comme la soude, le riz blanc, les aliments sucrés, les produits à base de farine blanche et les aliments riches en graisses saturées.

  1. poids santé

L’excès de poids exerce beaucoup plus de pression sur les genoux, car les articulations doivent faire beaucoup plus de travail et s’affaiblissent. L’obésité augmente le risque de remplacement de la hanche ou du genou. Par conséquent, il est très important de perdre du poids en excès pour améliorer la force et la stabilité des genoux.

  1. Sel d’Epsom

En général, les personnes dont les genoux sont affaiblis ou celles qui souffrent de douleurs au genou à cause de la polyarthrite rhumatoïde ou de l’ostéoporose présentent des niveaux extrêmement faibles de magnésium.

Par conséquent, le sel d’Epsom étant riche en ce minéral, il peut réduire considérablement l’intensité des problèmes. Il soulage l’inflammation autour des articulations du genou et permet un bon fonctionnement des muscles puisqu’il favorise l’absorption du calcium.

Vous devez en dissoudre 2 cuillères à soupe dans une demi-tasse d’eau et faire tremper un gant de toilette dans la solution. Ensuite, appliquez-le sur les genoux et laissez-le ainsi pendant 15-20 minutes, puis rincez-le à l’eau tiède. Répétez cette opération deux fois par semaine.

En outre, vous pouvez profiter d’un bain de sel d’Epsom une ou deux fois par semaine. Il suffit d’ajouter une tasse de sel dans un bain chaud et de vous y laisser tremper pendant au moins 20 minutes.

  1. huile de poisson

L’huile de poisson contient des acides gras oméga-3, de l’acide docosahexaénoïque (DHA) et de l’acide eicosapentaénoïque (EPA), qui améliorent la densité osseuse et renforcent les articulations du genou. Elle possède également de puissantes propriétés anti-inflammatoires, qui atténuent la raideur et les douleurs articulaires.

Selon une étude publiée en 2006 dans le Journal international de neurochirurgie et neurosciences, les sujets consommant 1 200 milligrammes d’EPA d’huile de poisson consomment deux fois par semaine des poissons d’eau froide comme le saumon, le thon et le maquereau, ou prennent jusqu’à 6 grammes de huile de poisson (au moins 30% de DHA / EPA) deux fois par jour.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem?

Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet.

Copyright © 2015 The Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

To Top