Selon le Dictionnaire du consommateur des additifs alimentaires, les TBHQ conduisent au délire, des nausées, des vomissements, effondrement, acouphènes, et un sentiment d’étouffement.
Le EWG (Environmental Working Group) qui est basé sur des études animales, a rapporté que les expositions prolongées à eux, entrainent des effets sur la reproduction, des changements biochimiques, des effets sur le foie, et des résultats positifs de la mutation des tests in vitro dans les cellules de mammifères.
Le Journal de l’étude de la nutrition a découvert que les femmes qui consomment ces nouilles ont un risque accru de syndrome métabolique.

Ceux qui les consomment deux fois par semaine avaient un risque accru de 68% de ce syndrome, ce qui implique une pression artérielle élevée, un faible taux de cholestérol HDL, et un taux élevé de triglycérides à jeun, et l’obésité centrale.
La présence de plus de 3 symptômes augmente le risque de maladies cardiaques et de diabète.

Les gens qui mangent ces nouilles instantanées ont eu une réduction de l’apport de nutriments, comme le fer, le potassium, niacine, vitamine C, la vitamine A, le phosphore, le calcium et les protéines par rapport à ceux qui mangent des nouilles ordinaires. De plus, les nouilles ont de l’huile de palme, la farine de blé, le sel, le sucre, l’assaisonnement et le glutamate mono-sodique.voir la page suivante