« Ma fille n’avait aucun problème de santé » : le message de la mère d’une adolescente de 21 ans décédée du coronavirus

Aidez à partager ce message

Ma fille n’avait aucun problème de santé

La propagation du virus Covid-19 bat son plein et ne semble pas se stabiliser. Le monde entier est concerné par cette épidémie qui a fait plus de 26 000 morts à travers le globe. S’il était encore jusque-là suggéré que cette infection était particulièrement dangereuse pour les personnes âgées et celles souffrant de maladies chroniques, nous découvrons que les jeunes en bonne santé n’en sont pas épargnés. C’est le cas de Chloe, une jeune femme de 21 ans ayant été emportée par le coronavirus, comme le relaye BBC.

Le virus n’a pas épargné cette adolescente de 21 ans. Elle s’appelle Chloe et a rendu l’âme après avoir contracté le Covid-19, alors que la jeune femme semblait en parfaite santé.

Décédée malgré son jeune âge 

« Chloe est morte des suites du coronavirus », écrit Emily Mistry, la tante de la défunte, par le biais d’un post Facebook. La femme éplorée a urgé les autres à respecter les consignes pour arrêter la propagation de la maladie.

Ma fille n’avait aucun problème de santé

Cette perte est d’autant plus triste, que jusqu’à présent, les personnes les plus vulnérables étaient celles qui présentaient des conditions médicales préexistantes.

Le cas de Chloe est malheureusement loin d’être isolé désormais, et pourtant la crainte selon laquelle les jeunes ignorent les avertissements se confirme. Ces derniers se croyant « invincibles » sont plus à risque de transmettre ou de contracter la maladie.

Un message d’alerte 

C’est dans ce contexte que la famille de Chloe Middleton s’est ruée sur les réseaux sociaux en exhortant le publique à tenir compte des conseils de sécurité sans cesse répétés et de ne pas sous-estimer le virus en question.

La prudence est plus que jamais de mise. Diane Middleton, brisée par la mort de sa fille réitère des mots similaires à ceux de sa sœur, elle écrit : « S’il-vous-plait réfléchissez. Je me base sur ma propre expérience, ce virus a emporté ma fille de 21 ans ».

Ma fille n’avait aucun problème de santé

Mme Mistry ajoute, « Ma jolie nièce de 21 ans au grand cœur est décédée du virus. Elle n’avait aucun problème de santé ». La famille était abattue au point de ne pas vouloir y croire explique cette dernière.

Dans un effort de supplication révélateur de la réalité actuelle et pour éviter des morts inutiles, les mots de Mme Mistry traduisent la ferveur avec laquelle elle veut véhiculer un message pourtant simple mais ô combien capital. Celui de simplement adhérer aux directives du gouvernement.

« La réalité de ce virus ne fait que se dévoiler sous nos yeux », dit-elle. Et d’ajouter : « Respectez les consignes, protéger-vous et protégez les autres. Le virus ne se propage pas, les gens propagent le virus ». Par ailleurs, la sœur de Chloe, Amy Louise a ajouté qu’il était « temps que les gens prennent cela au sérieux, avant que trop de potentielles victimes se retrouvent dans cette situation dévastatrice ».

Les jeunes ne sont pas en reste : L’importance de la distanciation sociale.

L’idée, à tort, selon laquelle les jeunes sont à l’abri des séquelles dangereuses du coronavirus est désastreuse. Comme précisé par la BBC, si les jeunes sont moins exposés au risque de tomber gravement malades, ils peuvent cependant contaminer les autres. La tendance de sous-estimer ce fléau provient du fait que ces derniers peuvent ne présenter aucun symptôme en particulier, ou bien des symptômes très légers. Ainsi, ils ne réalisent pas qu’ils sont porteurs d’un mal qui pourrait compromettre la vie de plusieurs personnes.

En ces termes, et contrairement à la « simple » grippe, le coronavirus est beaucoup plus infectieux. Chaque personne infectée par le virus le transmettrait en moyenne à deux ou trois personnes selon les experts. Cette même poignée de personnes peuvent ainsi le passer à deux ou trois autres, et ainsi de suite.

La propagation peut être comparée à un effet boule de neige qui signifierait qu’un nombre réduit de personnes se transforme rapidement en centaines et en milliers.

La distanciation sociale est plus que jamais de mise tant elle représente le seul moyen de freiner la propagation de ce virus mortel.